WEEK END INJUSTE POUR NAO EN ESBK

 

Navarre 2 : course 1
C ‘ est un message purement instructif afin d’exprimer notre point de vue après ce qui s’est passé le week-end dernier lors du cinquième test du Championnat d’Espagne ESBK qui a eu lieu en Navarre. En aucun cas, le travail accompli par la fédération et tout son personnel toute la saison n’est remis en question car leur travail est remarquable et apprécié par tous.
Le week-end dernier était célébré le cinquième test du championnat d’Espagne ESBK en Navarre où nous sommes arrivés prêts à continuer à nous battre pour le championnat et dans l’intention de finir dans le top 3 avec notre pilote Naomichi Uramoto.

Dans la catégorie Open, le titre a été perdu sachant que notre pilote Chris Leesch ne pouvait pas venir, mais nous ne perdons pas espoir parce que Paul Dufour est encore à temps pour se battre pour le top 3 de la catégorie.
Les conditions météorologiques nous ont donné beaucoup de temps pour préparer et mettre au point la moto donc nous avons dû travailler très fort depuis le même jeudi de la semaine de course.
La première course a eu lieu samedi où Naomichi dans la première courbe était déjà positionnée quatrième, bien qu’un léger choc avec Carmelo Morales lui ait fait perdre quelques positions en sortant un peu de la piste, nous remercions Carmelo de lui avoir demandé pardon post-course. (c’est un grand pilote)
Nao, huitième au premier tour, il a dû réussir à remonter un par un les pilotes qu’il avait devant lui, ce qui a fait de la manière la plus propre possible. (sans toucher aucun autre pilote).
Au retour numéro 13 et dans la dernière courbe, je passe à Marc Alcoba pour la troisième place, Marc Alcoba a essayé de récupérer sa place et a effectué une manœuvre des plus agressives que nous ayons jamais vues lors de ce championnat.
Pendant qu’il luttait pour la troisième place avec Nao, il a totalement traversé la trajectoire de notre pilote jusqu’à ce qu’il s’écrase d’une manière très violente en touchant directement le guidon de moto et en faisant en sorte que celui-ci aille au sol sans la possibilité de récupérer la stabilité. Nous ne critiquons pas le fait d’avoir essayé de reprendre sa position, mais la façon de le faire en provoquant une chute.
Nao était sur le point d’être renversé par les plusieurs pilotes qui venaient en arrière. La moto a été totalement détruite.
Marc Alcoba aurait certainement pu éviter le choc entre les deux pilotes, car c’est lui qui devait contrôler sa manœuvre.
Plusieurs pilotes et équipes nous ont contactés en nous soutenant sur ce qui s’est passé et en disant qu’on ne pouvait tolérer ce type de comportements et une telle agressivité sur piste sachant les graves conséquences qu’ils pourraient avoir.
Nous avons contacté la direction de course afin de pouvoir résoudre cette affaire selon les règles de la compétition, après avoir regardé plusieurs fois les vidéos et où l’on voit clairement la manœuvre agressive et dangereuse du pilote Marc Alcoba, nous pensions recevoir au moins un peu de soutien de la part de la direction de carrière, mais non, rien n’a absolument été fait, aucune excuse, aucune sanction. Peu importe si le choc est derrière / côté ou devant la moto. Ce qui importe c’est que la manœuvre a provoqué une chute.
Mesdames et Messieurs de la RFME et direction de carrière, nous admirons votre travail et vous respectons de la meilleure manière possible, mais il y a des choses qui ne peuvent être tolérées et ne peuvent pas être fermées, même si elles sont passées, un pilote qui vient s’écraser et fait tomber un autre pilote mettant en danger sa vie et celle des autres ne peut rester impunie. Un pilote qui est percuté par un pilote qui vient de derrière ne peut rien contrôler et c’est le pilote de derrière qui doit être conscient du danger que peut représenter une telle avance.
Nous sommes très déçus par la façon dont les pilotes sont traités, et nous sommes désolés de vous dire que depuis 16 ans que nous nous battons pour le championnat d’Espagne, nous n’avions rien vu de tel que ce week-end.
Quant à toi Marc Alcoba, le minimum que tu aurais pu faire c’est demander pardon pour ce qui s’est passé, te renseigner auprès de ton équipe STG Racing, pour voir ce qui s’était vraiment passé puis t’excuser, mais au lieu de cela, tu t’es limité à passer devant de notre box et rire, peu de respect que tu as envers les autres et la mauvaise éducation que tu as, il te reste encore beaucoup de tours pour être un grand pilote.
Nous avons essayé de contacter la fédération par mail pour parler de ce qui s’est passé, mais en l’absence de réponse, nous comprenons que ce qui s’est passé est la chose la plus normale au monde, que le respect des autres et la sagesse lors du pilotage sont Juste quelques vieux souvenirs et maintenant tout ce qui compte c’est qui gagne la course.
Vous avez cessé d’apprécier l’un des aspects fondamentaux de la compétition comment contrôler l’agressivité sur piste et la sanction si le comportement l’exige.
Nous continuerons à nous battre pour ce que nous aimons c’est rivaliser et continuerons à donner le meilleur de nous dans chaque course, mais les dégâts sont déjà faits.
Cordialement
Jean Eric Gomez
RFME – Real Federación Motociclista Española
ETG Racing

489 total views, 1 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Contact :

Adresse :

JEG RACING Circuito Del Motor, Box22 Autovia A3 Valencia-Madrid, Salida 334 46380 Cheste (Valencia) ESPAÑA